La ville de Prilly propose un espace d’exposition totalisant plus de 100 mètres de cimaises réparties sur 4 niveaux. L’Ouest lausannois s’enrichit d’un nouveau lieu, « ESPACE EQUINOXE ».

Entièrement réhabilité, l’édifice privilégie les arts visuels.

ESPACE EQUINOXE est le résultat d’une collaboration entre la Ville de Prilly et Stratosensu, association suisse de plasticiens professionnels active dans de nombreux projets culturels, en particulier dans l’Ouest lausannois. Cette collaboration vise à renforcer la dimension culturelle de l’image de Prilly et à visibiliser Stratosensu, désireuse de défendre la cause d’artistes professionnels et de faciliter l’accès de leur travail au public.

jeudi 25 mars 2021

Exposition Equinoxe Printemps 2021








Voyage en Iran à l’Espace Equinoxe au château de Prilly.

Exposition du 25 mars au 21 mai 2021.



Pour cette première exposition de l’année, le photographe Yan Giroud et son père le peintre Yves Giroud nous proposent une découverte de l’Iran au travers d’un regard croisé et personnel : les paysages à l’infini baignés de lumière et autres visions du quotidien pour le peintre et la complexité toute en finesse de l’architecture traditionnelle pour le photographe.

Par-delà les clichés souvent attachés à l’Iran, une exposition «voyage par l’image» qui fait rêver !



Yan Giroud

Voyageur sac à dos infatigable et passionné d’Asie depuis vingt-cinq ans, l’Inde a longtemps été la destination de prédilection du photographe. Il découvre l'Iran en 2012. Malgré l’incertitude politique et les préjugés en vigueur en Occident, les paysages désertiques, les villes en pisé, l’accueil et la beauté de ce pays le fascinent. Son carnet de voyage photographique durant ses périples en 2015 et 2016 révèle sa vision émerveillée de l’intérieur de dômes de mosquées, de marchés et de maisons traditionnelles des déserts iraniens.

Yan Giroud ne voyage qu’équipé d’un matériel minimal avec prises de vue à la main et en lumière naturelle uniquement. Le photographe précise qu’il «n’a pas la prétention de faire de la photo d’art ou d’architecture, mais, par le biais de ce carnet de voyage photographique, celle d’ouvrir les cœurs et les esprits à l’une des cultures les plus anciennes et les plus raffinées de l’humanité ; celle de créer des ponts entre nos cultures en apparence si différentes et apprendre à se connaître.» Et d’ajouter «Si l’interdiction en Iran de représenter les êtres vivants peut paraître saugrenue dans nos contrées, elle a permis de développer d’autres arts majeurs tels que l’architecture, la géométrie, la musique, la gastronomie et… la poésie.» (Y. G.)

Plusieurs publications issues de différents carnets de voyage en Asie sont disponibles sur Internet

www.ontheroad-again.com

www.flickr.com/photos/shiva108/sets

Il s’agit ici de sa première exposition « dans la vraie vie ».



Yves Giroud

Parallèlement à son activité d’enseignant pendant plus de trente ans à Prilly, il développe ses talents de dessinateur de presse pour diverses publications (L’Éducateur, Le Courrier du médecin vaudois, le Nebelspalter). Depuis une quinzaine d’années, Yves Giroud voyage à travers la planète (Iran, Chine, Thaïlande, Népal, Vietnam, Italie, Myanmar, Irlande, Japon) avec son carnet de croquis et son crayon ou son pinceau à aquarelle à la main pour dessiner, peindre les gens, les objets, les paysages. 

L’exposition présente une sélection de peintures réalisées pendant et après le voyage en Iran de 2016. De Téhéran à Shiraz en passant par Yazd, Ispahan et Kashan, «les dessins et aquarelles exposés expriment mon émerveillement lors de la découverte d’un pays trop souvent victime de ses clichés» signale le peintre. Et d’ajouter «Certes le régime n’est pas démocratique, mais les Iraniens sont d’une gentillesse et d’un accueil exceptionnels, la culture y est raffinée et les somptueux paysages font rêver». Un véritable voyage sur les traces de Nicolas Bouvier et Thierry Vernet.

Expression d’une liberté conservée, certaines femmes se promènent non voilées dans les rues et, en signe de contestation, découvrent leur chevelure sombre et fascinante au-delà des limites autorisées : source d’inspiration pour le peintre qui présente également une série d’encres contrastées.

Expositions :

2020  Première exposition collective de l’Association Suisse d’Aquarelle, Galerie ARVA, Vevey

2019 « Fabriano Acquarello »  exposition collective à Fabriano (it)

2016 « L’Atelier Volant », Lutry. Avec Eva Ascoli et Gianni di Fa

2014 « Passages ». Galerie de la Maison de Commune, Epalinges

2011 « Carnet de voyage au Rajasthan ». Exposition collective, galerie V. Pfeiffer, Rolle.

2011 « D’Asie et d’eau fraîche ». Galerie-librairie Raspoutine, Lausanne

2010 « Carnets de voyage, hier et aujourd’hui ». Avec Zep, Cosey, Derib, etc. Château 

de St- Maurice.

Dessin de presse : nombreuses expositions en Suisse et à l’étranger.

www.yvesgiroud.com




 

vendredi 28 août 2020